LES PERROQUETS DE LA PLACE D’AREZZO

J ai découvert Eric Emmanuel Schmitt avec Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, c’est une amie qui me l’avait prêté, et j ai eu envie de découvrir et de connaître un peu plus cet auteur.

Biographie:

Né en 1960, normalien et docteur en philosophie, Éric-Emmanuel Schmitt s’est d’abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur, devenu un classique du répertoire international. Rapidement, d’autres succès ont suivi. Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Son œuvre est traduite dans quarante-trois langues et désormais jouée dans plus de cinquante pays. Sa carrière de romancier, initiée par La Secte des Égoïstes, s’est, entre autres, poursuivie avec L’Évangile selon Pilate, La Part de l’autre, Lorsque j’étais une œuvre d’art, Ulysse from Bagdad, La Femme au miroir. Son Cycle de l’Invisible (Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, L’Enfant de Noé, Le sumo qui ne pouvait pas grossir, Les dix enfants que madame Ming n’a jamais eus) a remporté un immense succès en France et à l’étranger. En 2006, il écrit et réalise son premier film, Odette Toulemonde, suivi, en 2009, de sa propre adaptation d’Oscar et la dame rose. Mélomane, Éric-Emmanuel Schmitt est aussi l’auteur de Ma vie avec Mozart et Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent.

Alors,  j ai lu:

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

À Paris, dans les années soixante, Momo, un petit garçon juif de 12 ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim, l’épicier, n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue et l’enfant n’est peut-être pas juif.

Et j ai aimé, et cela ma donné envie de le lire son dernier livre:

Les Perroquets de la place d’Arezzo

«Ce mot simplement pour te signaler que je t’aime. Signé : tu sais qui.»

Cette lettre anonyme trouble l’existence des riverains de la place d’Arezzo. Dans ce quartier élégant de Bruxelles, quel original, quel pervers, quel corbeau déguisé en colombe s’acharne à violer leur intimité ? Le message entraîne autant de promesses et d’attentes que de déceptions et de catastrophes, chacun l’interprétant à sa façon. Menée par Eric-Emmanuel Schmitt, cette ronde effrénée devient l’encyclopédie des désirs, des sentiments et des plaisirs, le roman des comportements amoureux de notre temps.

Perso, j ai adoré et dévoré ce livre, si vous ne l’avez pas encore lu, allez-y et n’hésitez pas a me laisser vos commentaires.

Une réflexion au sujet de « LES PERROQUETS DE LA PLACE D’AREZZO »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *