Les 12 de mars

J ‘ai envie de débuter ce mois de mars avec de la joie, du peps et de la bonne humeur après tout le printemps arrive…………

La joie de vivre est une émotion contagieuse (Edward D.Wynot)

Je travaille à être heureux: c’est le plus beau des métiers (Roland de Lassus)

Mais ce n’est pas tout, voyons ce qu’on va pouvoir lire en attendant le printemps et pour sortir de l’hiver en pleine forme:

 

Comment garder le moral (même par temps de crises) de Patricia Delahaie

1359125606Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de préserver notre bonne humeur. Or, certaines personnes parviennent à garder le moral même dans l’adversité. Patricia Delahaie a décidé de recueillir leurs témoignages. Elle en a retiré un enseignement précieux, qu’elle nous transmet dans ce livre inédit : le bonheur est un parti pris, un objectif à garder toujours en tête. Nous pouvons en effet cultiver notre joie de vivre en apprenant à relativiser nos émotions, à profiter des plaisirs de l’existence, à entretenir de bonnes relations avec les autres… Il est également temps de revoir nos valeurs : face à la crise, notre bonheur se construira de plus en plus dans le partage et la solidarité. Psychosociologue de formation, Patricia Delahaie est l’auteur de plusieurs best-sellers sur les relations humaines, dont Ces amours qui nous font mal et Comment plaire en 3 minutes. Elle est aujourd’hui conférencière et coach de vie.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=40125326a22cb7e5aa0a86880ec177ab&t=comment_garder_le_moral_(même_par_temps_de_crises)

 

Opération bonheur de Gretchen Rubin

 41q0FYofEiL._Attention : ce bouquin rend heureux. C’est le genre de livre à finir en sale état après avoir été trimballé au fond des sacs, feuilleté sur l’oreiller, bringuebalé sur la plage et corné à toutes les pages. On vous aura prévenu.

Un jour, Gretchen Rubin a entamé une opération Bonheur. Ça lui a pris, comme ça, un matin : elle s’est donné un an pour être plus heureuse et s’est fixé un thème et plusieurs objectifs par mois. Se faire 3 nouveaux amis, sourire plus, écrire un roman, faire des petites folies… Prêts à suivre sa cure de bonheur ?

 

 A Mélie sans mélo de Barbara Constantine

1359125436

Mélie, 72 ans, vit seule à la campagne. Sa petite-fille, Clara, vient pour la première fois passer chez elle toutes les vacances d’été. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu’elle a un problème de santé. Elle verra ça plus tard, la priorité, c’est sa Clarinette chérie. Mélie, le mélo, c’est pas son truc. Elle va passer l’été (le dernier ?) à fabriquer des souvenirs à Clara.

 

 

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=295cb7d15ff1ab96e2f13832d8ef729a&t=a_mélie_sans_mélo

 

L’amour comme par hasard d’Eva Rice

13591257641954. Pénélope et Charlotte, de jeunes Anglaises issues de familles aristocratiques mais désargentées, sont folles du chanteur Johnnie Ray, qui fait fureur des deux côtés de l’Atlantique. Harry, le cousin de Charlotte, essaie de reconquérir une extravagante actrice américaine qui s’est fiancée avec un autre. Pénélope, elle, est subjuguée par l’irrésistible Rocky Dakota, un imprésario hollywoodien de vingt-cinq ans son aîné. Mais Rocky s’intéresse-t-il à elle ou à sa mère, une veuve éblouissante qui ne s’est jamais remise de la mort de son mari bien-aimé au champ d’honneur ?
Un marivaudage, dans lequel Eva Rice réinvente avec esprit les jeux de l’amour et du hasard, dans une Angleterre attachée à ses traditions, sur fond de rock’n roll…

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=07727536314ba3d0174db1b83ea3a54f&t=l_amour_comme_par_hasard

 

La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon

1388418201Retraçant le parcours d’une fée gymnaste, qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, vint, en son temps, mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman est le portrait d’une enfant, puis d’une femme, évadée de la pesanteur, sacralisée par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection. En mettant en exergue les dévoiements du communisme tout autant que la falsification, par les Occidentaux, de ce que fut la vie dans le bloc de l’Est, ce récit, lui-même subtilement acrobate, est aussi une passionnante méditation sur l’invention et l’impitoyable évaluation du corps féminin

 Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=f48f0d4451c90b732082486fa8a75742&t=la_petite_communiste_qui_ne_souriait_jamais

La Petite Communiste qui ne souriait jamais

 

Les corrections de Jonathan Franzen

1384360381

La famille Lambert est une famille comme les autres : derrière son apparente bonhomie se cachent des désirs parfois inavouables… De déchirures en réconciliations, Enid, Alfred et leurs trois enfants tentent de donner un sens à leurs contradictions. Et si on ne naissait que pour corriger les erreurs de ses parents ?

Un roman-fleuve à l’humour féroce, dont la puissance balaye tout sur son passage.

 Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=9a093b388e6f74eb6abe8740c29768bc&t=les_corrections

Muchachas t.1

60171481_11516362Les filles sont partout dans ce roman.
Elles mènent la danse.
De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami.
Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment.
Des filles qui se battent pour la vie.
Et les hommes ?
Ils sont là aussi.
Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent.
Elles font voler les destins en éclats.
Et ça n’en finit pas !

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=2679c4404ead92290efc2818f0a9d8d0&t=muchachas

Muchachas 1

Road tripes de Sébastien Gendron

On rit rien que d'y penser

Ça vous est déjà arrivé de vous demander quel livre fait rire le type assis dans le métro en face de vous ? Vous savez, ce type presque agaçant qui se gondole sur son strapontin tandis que vous ruminez vos soucis. Pas la peine de vous tortiller pour deviner le titre, c’est sûrement celui-ci : Road Tripes, le polar déjanté qui fait basculer votre journée dans la bonne humeur.

Road Tripes, c’est 4 000 km en voiture(s), un Bordeaux-Montélimar jamais en ligne droite. A bord, 2 types que tout oppose : Vincent, pianiste dépressif et père raté, qui distribue des prospectus dans les boîtes aux lettres faute de mieux. Et Carell, un voyou obèse, obtus et sacrément fou. Évidemment, le rapprochement de ces bras cassés ne peut être qu’explosif… Un peu comme si Tarantino avait décidé de prendre le volant.

 Les premières pages:

http://premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=7c926992a5e0007a711acbaf870edeca&t=ROAD_TRIPES

Road Tripes

 La lettre a Halga de

1v2Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi.  » C’est ainsi que Bjarni Gíslason de Kolkustadir commence sa réponse – combien tardive – à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, du temps de sa jeunesse. Et c’est to

ut un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur cantonal du foin dans ces rudes espaces que l’hiver scelle sous la glace, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave pétrifiée de sa terre d’Islande, soumis aux superstitions et tout irrigué de poésie, d’attention émerveillée à la nature sauvage. Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.
« J ‘ai vécu tous les jours de ma vie avec la lueur d’espoir de retrouver l’amour »

Power Patate de Florence Servan-Schreiber

 1393499469Vous êtes un héros. Un super héros. Vous êtes même bourré d’extraordinaires pouvoirs.

C’est trop bête, parce que vous ne le savez pas encore. Dans 300 pages, vous l’aurez compris.

Après le fulgurant succès du livre 3 kifs par jour, Florence Servan-Schreiber lance une nouvelle bombe dans le monde de la psychologie positive. Figurez-vous que vous avez peut-être la peacefulness du Dalaï Lama, les épaules de Barack Obama ou l’aura d’Oprah Winfrey. Alors plutôt que de passer toute une vie à le comprendre, plongez dans ce livre qui révèle le super héros qui est en vous. Épatant.

 Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=ced11cd0e088f5971d6ee9d5adc596d2&t=power_patate

 Nymphéas noirs de Michel Bussi

 51FKeK0+-4L._SY445_Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéas, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au coeur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…


Et pour terminer et avec beaucoup de curiosité, j ai vraiment envie de l’ouvrir celui là:

61q6mzk6TpL._SL1000_

Il s’agit de De l’art de commencer les romans : D’Aragon à Virginia Woolf d’Elsa Delachair

« Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins »… « Longtemps, je me suis couché de bonne heure »… « Le ciel s’était éloigné d’au moins 10 mètres »…

Ce petit livre n’est constitué que de premières phrases de romans. Mais miracle, à peine y a-t-on goûté qu’on a envie de les lire en entier. Vite, la deuxième phrase

Qu’elles soient concises, prétentieuses, illustres ou minutieuses, les premières phrases des romans nous plongent sans détours au coeur du sujet. Délectez-vous de ces débuts les plus percutants et prenez plaisir à voyager à travers plusieurs siècles de génie littéraire.
Un ouvrage pour revivre de grands moments de lecture ou pour réveiller votre curiosité.

 

A titre d’information les livres que je vous présente ci-dessus, je ne les ai pas encore lus.

J’appellerai cela une « liste d’envies »

Bonnes lectures et surtout n’hésitez pas à laisser vos impressions, vos commentaires et vos coups de coeur.

I.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *