L’avocat, le nain et la princesse masquée

sans-titreHugues Tonnon est un avocat réputé du barreau de Bruxelles, estimé de tous et quelque peu coincé. Sa spécialité : les divorces, les séparations douloureuses et les couples qui se défont. C’est à ce vieux garçon maniéré que s’adresse tout naturellement Nolwenn Blackwell, l’envoûtant top model belge qui a jeté son dévolu sur Amaury Lapierre, un capitaine d’entreprise de trente ans son aîné qui lui arrive au menton. Alors qu’un fastueux mariage se profilait, le riche héritier a été paparazzé dans les bras d’une strip-teaseuse au bord de la piscine d’une villa tropézienne. Bafouée, l’ex-future princesse de presse people veut obtenir réparation. Hugues Tonnon flaire la belle affaire. Le soir même, il dîne en sa compagnie et la raccompagne chez elle pour terminer la soirée.
Au petit matin, il se réveille chez lui, victime d’un trou noir éthylique, la police à sa porte : Nolwenn Blackwell a été assassinée. Il est le dernier à l’avoir vue vivante, mais il ne se souvient de rien. Un malheur n’arrivant jamais seul, le policier chargé de l’enquête n’est autre que l’inspecteur Witmeur que l’avocat a ruiné lors de son divorce pour une histoire de faux seins.
Flanqué d’une journaliste un peu psycho et pas trop rigide, Hugues Tonnon va devoir prendre la fuite, ravaler son cynisme et mener l’enquête. Matchs de football truqués, mœurs dissolues de la jet-set, investigations policières dernier cri : Paul Colize, connu pour ses intrigues millimétrées dont les rouages s’imbriquent en autant de fausses pistes et de surprises, nous entraîne dans une folle poursuite de Bruxelles au quartier d’affaires de Johannesburg, de berlines luxueuses en taxis miteux, du Rick’s Café de Casablanca à Paris en passant par la frontière algérienne à dos de mulet.

Biographie de l’auteur:

Paul Colize est né en 1953, il est marié et est le père de trois enfants.
Grand passionné de romans policiers depuis son plus jeune âge, ses romans se caractérisent par une documentation fouillée, une intrigue sophistiquée et un grand sens de l’humour.
En dehors de l’écriture, il exerce également la profession de consultant en management et consacre son temps libre au piano et au badmington.

Ma critique perso:

C’est la première fois que je lis du Paul Colize et j ai été agréablement surprise.

Et c’est du belge, du polar mais je le qualifierai plutôt de comédie policière et je l’ai lu d’une traite.

Le mariage est la principale cause de divorce.

Sans mariage, le divorce n’existerait pas, j’aurais fait autre chose de ma vie et je n’en serais pas arrivé là.

Le ton est donné 🙂

– En plus, sur le plan de ce que vous savez, c’était loin d’être Casanova.
– Vous m’en voyez navré.
– Ça vous choque que je dise ça ?
– Aucunement, mais l’argument est inutilisable légalement.
– Les lois sont mal faites, on punit le harcèlement sexuel, mais on tolère l’incompétence.

Il y a tout dans ce bouquin, l’intrigue, l’humour, il est parfait, un pur moment de plaisir sans prise de tête.

– Morte ?
– Morte.
– Elle a fait un malaise ?
– Deux balles dans la tête.
– Elle s’est suicidée ?

Les personnages sont excellents, vivants, et même celui qui nous paraît assez glaude au début nous devient sympathique.

Un divorce doit être appréhendé comme un business. C’est une affaire comme une autre. Du commerce. Du marchandage. Aucune négociation ne se gagne dans l’émotion.

Mais toute ressemblance avec des personnes existantes serait fortuite… enfin  a vous de voir 😉


Bonne lecture et n’oubliez pas la lecture est encore plus enrichissante quand elle permet les échanges.

I.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *