BIEN ETRE ET SANTE

la meilleure facon de mangerVoici le premier programme concret pour adopter l’alimentation qui protègera toute votre famille. Vous saurez mieux choisir vos produits céréaliers, vos corps gras, vos poissons, vos viandes etc. Vous saurez à quelle fréquence et dans quelle quantité les manger. Quand cela est possible, des marques vous sont conseillées.

Ce modèle alimentaire a été conçu pour préserver 8 grands équilibres métaboliques dont dépend la santé.

 

Le livre vous guide pas à pas et vous indique quels aliments privilégier dans chaque groupe, combien de portions consommer par jour, par semaine ou par mois.

 

Dans la dernière partie, vous découvrirez les bénéfices pour la santé des aliments conseillés par La Meilleure Façon de Manger.
La Meilleure Façon de manger: Le premier guide alimentaire basé sur la science

 

sans-titreLes chiffres sont alarmants : en France, une personne sur trois serait en surpoids. Selon l’OMS, le surpoids ou l’obésité concernent 1,4 milliard d’individus dans le monde. Soit une personne sur cinq. Outre le problème de santé publique qu’il pose, l’excès de poids constitue également un risque majeur pour la santé. Il est la porte d’entrée aussi bien pour des petits maux de la vie quotidienne comme le mal de dos, les douleurs dans les genoux que pour des maladies graves comme les cancers, les maladies cardiovasculaires ou le diabète. À l’inverse d’une rage de dents, qui fait souffrir tout de suite, l’excès de poids détruit progressivement le corps, sans faire de bruit. C’est l’image du bon vivant qui ne se prive de rien, mais dont la vie se termine un jour brutalement, trop vite, trop mal. L’énorme succès des régimes – des plus sérieux aux plus farfelus – le prouve, nous sommes nombreux à souhaiter perdre du poids. Pourtant, ne nous voilons pas la face : la majorité des personnes qui ont suivi un régime reprennent en deux ans tout le poids qu’elles ont perdu, voire plus. En tant que nutritionniste, je peux vous l’assurer : la meilleure chose à faire pour perdre du poids est de contrôler son alimentation tout en gardant le plaisir de manger.

(…)

° Les coupe-faim qui associent plaisir et efficacité

Il n’y a pas de secret : pour perdre du poids, il faut manger moins. La difficulté est donc de diminuer votre appétit. Il existe deux solutions. Soit vous acceptez d’avoir faim et vous prenez votre mal en patience les premiers jours, en sachant que ce phénomène ira en s’atténuant. Mais cela nécessite une très grande force de caractère pour résister à toutes les tentations qui sont à portée de votre main ! Soit vous adoptez les réflexes pour mieux tenir et vous habituer en douceur à des apports caloriques quotidiens plus faibles. Voici quelques idées «coupe-faim», dont vous constaterez rapidement l’efficacité.

Les vertus du chocolat noir à 100%

Si vous êtes sujet à des pulsions alimentaires que vous n’arrivez pas à contrôler, faites un petit essai, très simple. Au moment où vous allez vous jeter sur des produits gras, sucrés, salés et prendre un kilo en cinq minutes, croquez deux à quatre carrés de chocolat noir à 100% et décidez simplement que vous vous autoriserez à vous laisser aller juste après. Vous allez le constater, le résultat est immédiat. L’ingestion de chocolat noir provoque un arrêt brutal de la pulsion alimentaire, sans frustration et sans douleur.
Des études scientifiques récentes prouvent ce mécanisme, qui est d’ordre physiologique et non pas psychologique, comme on pourrait le croire au premier abord. Des chercheurs néerlandais ont proposé à des volontaires de respirer et d’avaler 30 grammes de chocolat noir. Ils ont noté une baisse significative de l’appétit après cette ingestion mais, surtout, ils ont dosé certains facteurs hormonaux dans le sang, comme la ghréline. La ghréline est une hormone connue pour son rôle dans le déclenchement de l’appétit. Son taux augmente chez un sujet qui a faim avant un repas et diminue après. Les chercheurs ont ainsi noté que l’ingestion de 30 grammes de chocolat noir provoquait une forte baisse de la ghréline coïncidant avec un effondrement de l’appétit.

Le Meilleur Médicament, c’est vous !

 

sans-titre

Nos connaissances de la physiopathologie de la douleur nous ont permis de développer ces concepts thérapeutiques d’analgésie multimodal proposant des associations médicamenteuses et infiltratives pragmatiques. D’autres approches complémentaires sont maintenant reconnues (ostéopathie, hypnose, acupuncture?…). Ce livre tend à démontrer que la médecine nutritionnelle et la nutrithérapie peuvent également apporter des solutions intéressantes dans ce domaine. Thomas Edison (1847-1931) prédisait une médecine faite de bon sens?: «?Si les médecins d’aujourd’hui ne deviennent pas nutritionnistes alors les nutritionnistes d’aujourd’hui seront les médecins de demain?». La nutrithérapie est l’intégration aux traitements classiques des compléments alimentaires et des mesures diététiques. Quand on sait que certaines carences voire excès en vitamines et minéraux, que certains déséquilibres de l’écosystème intestinal, que certaines intolérances alimentaires voire que certaines alimentations sont la cause de nombreuses affections somatiques parfois douloureuses et qu’à l’inverse la correction de ces troubles corrige ces phénomènes, il est évident que la nutrithérapie prend là tout son sens?… Malgré les effets secondaires et l’importante morbidité liée à une utilisation abondante des anti-inflammatoires, ceux-ci font partie des 3 médicaments les plus prescrits dans le monde (avec les anticholestérolémiants et les antidépresseurs). Or, ces 3 produits s’attaquent à un problème nutritionnel?… Amplifier l’efficacité des différents traitements classiques est ainsi un autre cheval de bataille de cette médecine fonctionnelle qui entre tout à fait dans les plans de prise en charge multidisciplinaire de la douleur.

Biographie de l’auteur
       Le Dr Frédéric Louis, médecin anesthésiste-réanimateur, a complété son approche médicale par une formation en traitement de la douleur (algologie) et en nutrithérapie. Fort d’une expérience d’une dizaine d’années en consultation de la douleur, parfois déçu par les traitements traditionnels et sensibilisé par les médecines non conventionnelles, il s’est particulièrement intéressé à la nutrition comme élément potentiellement déclencheur ou aggravant de la douleur mais également comme thérapie antalgique complémentaire. Conférencier dans ce domaine passionnant, il est cofondateur du Centre de Médecine Naturelle de Spa (wwwcmn-spa.be), dans lequel une équipe pluridisciplinaire propose des formations et des consultations personnalisées au travers de différentes approches telles que nutrithérapie, ostéopathie, acupuncture, homéopathie, psychologie, hypnose, sophrologie…notamment dans le contexte de la douleur chronique.

Vaincre la douleur autrement

 

51f1m6VYakL__SY445_La plupart des gens l’ignorent, mais la vitamine D est le nutriment dont nous manquons le plus. Sa carence touche quasiment toute la population occidentale, alors qu’une supplémentation permet de venir à bout de nombre de pathologies chroniques ou, au moins, de les atténuer.

Il y a un peu plus d un an, David Servan-Schreiber (médecin et auteur à succès bien connu) et 39 scientifiques internationaux ont lancé un appel pour sensibiliser les médecins à l importance de la vitamine D dans la prévention de l ostéoporose, des maladies cardiaques et du cancer.

Face à l épidémie de déficience en vitamine D, les autorités sanitaires font preuve d’un scandaleux immobilisme et les experts les plus incontestables peinent à se faire entendre.
Cela ne laisse guère d autre choix que d activer le « plan B », autrement dit celui qui consiste à alerter le grand public à propos de cette situation déplorable, et, par effet domino, le corps médical.

Didier Le Bail a construit ce livre en quatre grandes parties :
– des considérations générales pour mieux comprendre le rôle et l importance de la vitamine D ;
– la vitamine D et les maladies qu elle peut soigner ;
– l actualité de la recherche ;
– les considérations « pratiques » pour savoir comment utiliser au mieux les bienfaits de la vitamine D.

Et si vous manquiez de Vitamine D ?

 

sans-titreLa force et l’originalité du livre tiennent dans son programme extêmement novateur  : comment passer d’une société de l’avoir à une société du bien-être. Le diagnostic de l’auteur est sans concession : notre société est malade du consumérisme qui vampirise jusqu’au plus intime de la psyché humaine ; notre société met les citoyens sous la dépendance d’un système économique fondé sur l’individualisme et qui au final ne crée que de la frustration et développe les inégalités ; notre société alors même qu’elle est statistiquement dans l’abondance a pour symptômes : l’absence de bonheur, le délitement du lien social, une agitation fébrile qui engendre le stress, une crise de l’estime de soi. Comment en sortir ? Tel est le remarquable travail de Stefano Bartolini, professeur d’économie, qui décrit un ensemble de politiques susceptibles d’accomplir la mutation nécessaire. Un livre très convaincant et salué par la presse dans lequel l’auteur n’a de cesse de démontrer la faisabilité de ce changement d’économie.
Manifeste pour le bonheur: Comment passer d’une société de l’avoir à une société du bien-être

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“La lecture n’est pas une activité innocente. On n’en ressort pas toujours indemne.” Katherine Pancol

Translate »