Lire Quoi Pourquoi Comment

“La lecture n’est pas une activité innocente. On n’en ressort pas toujours indemne.” Katherine Pancol

Mois : mars 2014

Les 12 d’avril

Avril sous le signe du changement……

Déjà les beaux jours, – la poussière,
Un ciel d’azur et de lumière,
Les murs enflammés, les longs soirs ; –
Et rien de vert : – à peine encore
Un reflet rougeâtre décore
Les grands arbres aux rameaux noirs !

Ce beau temps me pèse et m’ennuie.
– Ce n’est qu’après des jours de pluie
Que doit surgir, en un tableau,
Le printemps verdissant et rose,
Comme une nymphe fraîche éclose
Qui, souriante, sort de l’eau.

Gérard de Nerval, Odelettes

La vie en mieux d’Anna Gavalda

9782842637965FS

Mathilde a 24 ans. Elle a abandonné ses études d’histoire de l’art pour un petit boulot sans intérêt et vit en colocation avec deux sœurs jumelles. Elle dit qu’elle est heureuse, mais est toujours obligée de boire pour s’en souvenir. Un jour, elle oublie son sac à main dans un café. Un homme le lui rend la semaine suivante. Plusieurs mois plus tard et à cause de cet homme justement, elle envoie tout balader et décide de changer de vie.

Yann a 26 ans. Il est aussi diplômé qu’on puisse l’être, mais n’a pas trouvé de travail. En attendant des jours meilleurs, il est vendeur dans un magasin d’électroménager Hi-Tech. Il vit en couple avec Mélanie et ne dit pas qu’il est malheureux, mais souvent, quand il traverse la Seine, il s’imagine qu’il saute et se voit en noyé. Un soir, alors qu’il est seul, il rend service à son voisin de palier. Pour le remercier ce dernier l’invite à dîner. Le lendemain matin, il envoie tout balader et décide de changer de vie.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=a333b54b77fb0bf08356a7a687d56e69&t=la_vie_en_mieux

Les fidélités de Diane Brasseur

1392196165

« J’ai une double vie depuis un an. J’ai glissé dans cette situation sans opposer de résistance. Je passe la semaine avec Alix à Paris et je retrouve ma femme et ma fille le week-end à Marseille. Quand je suis heureux je n’ose plus bouger. Je me fais penser au chien de ma grand-mère qui se transformait en statue quand le chat le léchait. Qu’est-ce que j’attends ? Qu’on prenne une décision à ma place ? Un drame ? »

Quelques heures avant de partir à New York fêter Noël en famille, un homme de 54 ans s’enferme dans son bureau pour faire un choix : quitter sa femme ou sa maîtresse.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=fa05ae5a37d43ee27393c5cdf1637c9a&t=les_fid%C3%A9lit%C3%A9s

En mer de Toine Heijmans

mer-1405091-616x0

Las du quotidien de sa vie de bureau, Donald décide de partir naviguer seul pendant trois mois en mer du Nord. Maria, sa fille de sept ans, le rejoint pour la dernière étape qui doit les ramener du Danemark aux Pays-Bas, où ils retrouveront sa femme. Mer étale, complicité entre le père et la fille : la traversée s’annonce idyllique. Mais rapidement, les nuages noirs se profilent à l’horizon, et Donald semble de plus en plus tourmenté. Jusqu’à cette nuit cauchemardesque où Maria disparaît du bateau alors que la tempête éclate…

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=fa145ed87183cf400afdea8d937b5b08&t=en_mer

Le bois du rossignol de Stella Gibbons

Roman-Le-Bois-du-Rossignol-de-Stella-Gibbons-Editions-Heloise-d-Ormesson_portrait_w674

Jeune veuve, Viola Wither est contrainte de quitter Londres pour emménager chez son austère belle-mère dans sa demeure de l’Essex. A vingt et un ans, elle y voit ses rêves romantiques s’évanouir et son caractère enjoué bridé par l’ennui et les conventions. Pourtant, au mépris des convenances, l’intrépide transgresse les codes : elle flirte avec Victor Spring, son amour de jeunesse, quand celui-ci est sur le point de se marier.

La bucolique campagne anglaise, les bals grandioses, les passions déraisonnables, la cruauté des rapports sociaux – Le Bois du rossignol est une savoureuse et féroce étude de mœurs, une comédie pétillante et poivrée, dans la lignée d’une Jane Austen qui aurait revisité Cendrillon.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=e2557b9f778be26d99d0d027e3c2b771&t=le_bois_du_rossignol

 Une vie entre deux océans de M. L. Stedman

9782234071988FS

Libéré de l’horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l’île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l’abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l’impossibilité d’avoir un enfant. Jusqu’à ce jour d’avril où un dinghy vient s’abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d’un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d’ignorer le règlement, de ne pas signaler « l’incident » et de garder avec eux l’enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices.

Un premier roman plébiscité dans le monde entier qui interroge les liens du cœur et du sang.

« Lire Une vie entre deux océans est une expérience d’immersion totale, incroyablement émouvante. » Monica Ali, auteur de Sept mers et treize rivières

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=bd95d55e87deb98178021ad48ae655d2&t=une_vie_entre_deux_oc%C3%A9ans

 Ne deviens jamais vieux ! de Daniel Friedman

-Friedman-Vieux-1

Memphis. Buck Schatz tombe des nues lorsqu’il apprend que son ennemi juré, Heinrich Ziegler, incarnation du mal absolu, n’est pas mort en Russie comme il l’avait toujours cru. Quelques années plus tôt, il aurait certainement entrepris toutes les démarches possibles pour retrouver Ziegler. Mais si Buck est une légende de la police, celui qui, dit-on, à servi de modèle à Clint Eastwood pour L’inspecteur Harry, il a aujourd’hui 87 ans et profite d’une retraite qui lui permet de jouir en paix de ses deux principaux plaisirs : fumer ses cigarettes et assassiner son entourage de ses traits d’humour cinglants.
Toutefois il y a des réflexes qui ont la peau dure, et lorsque Buck décide malgré tout de ressortir son 357 magnum et d’aller fouiller cette étrange histoire, il est loin d’imaginer les dangers auxquels il s’expose. Mais si Buck n’a plus vraiment le physique de l’emploi, il a maintenant un style propre à désarmer le plus acharné des adversaires. Avec cette irrésistible aventure d’un vieillard pas mécontent de s’offrir une dernière virée avant la nuit, Daniel Friedman nous offre non seulement un premier roman captivant mais surtout l’un des personnages les plus attachants de l’univers du noir rencontrés depuis longtemps.
Dans la lignée de Donald Westlake et d’Elmore Leonard, Friedman démontre ici avec brio à ceux qui en doutaient encore qu’hormis l’hypertension et le cholestérol, ce qui ne nous tue pas nous rends plus forts.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=1099ff910aead9dd7ea9d2644a0f9b1c&t=ne_deviens_jamais_vieux_!

Grands boulevards de Tonie Behar

 grands-boulevards-tonie-behar_4371975-L

 Suite à une rupture sentimentale, Doria, ravissante comédienne de 28 ans, toujours en attente d’un rôle mais sans cesse débordée, s’installe chez son père Max, amateur de poker et de femmes, irrésistible mais léger comme la fumée de ses cigares, locataire dans un immeuble des grands boulevards. C’est là, au 19 bis boulevard Montmartre, près du Grand Rex, de l’Olympia, des théâtres et des bars, que tout se joue. La Banque Générale, propriétaire de l’immeuble, a décidé de le vendre à la découpe. Tous les locataires risquent l’expulsion. De Karim, sympathique patron du Broadway Boulevards, à Manuela, qui vend des sex-toys dans sa boutique nichée au fond de la cour, en passant par Sacha Bellamy, le beau gosse du 5e… une poignée de locataires atypiques va s’unir contre la puissante Banque Générale. Avec sa cour carrée et ses appartements qui se font face, escalier A contre escalier B, l’immeuble se transforme en théâtre. On s’espionne d’une fenêtre à l’autre, on se fait la guerre et l’amour, on se cache dans les placards et on se met en scène sur la page Facebook de l’immeuble, dans l’espoir de faire plier la Banque…

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=e03c67b9ddf51b6df575ed47bd417177&t=grands_boulevards

 Je vais mieux de David Foenkinos

index

 Un jour, je me suis réveillé avec une inexplicable douleur dans le dos.

Je pensais que cela passerait, mais non.

J’ai tout essayé.

J’ai été tour à tour inquiet, désespéré, tenté par le paranormal.

Ma vie a commencé à partir dans tous les sens.

J’ai eu des problèmes dans ma vie professionnelle, dans mon couple, avec mes parents, avec mes enfants.

Je ne savais plus que faire pour aller mieux.

Et puis, j’ai fini par comprendre.

Premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=2a42619ac6ba88ebd3a9cd4c12add989&t=je_vais_mieux

L’art difficile de rester assise sur une balançoire d’ Emmanuelle Urien

Lart-difficile-de-rester-assise-sur-une-balançoire

Il l’a quittée, elle doit faire son deuil… Difficile, direz-vous ? Sauf si elle le décrète mort !

Mariée à un type adorable, mère de trois enfants merveilleux, elle pensait que la vie était un long fleuve tranquille. Mais il faut être deux pour le croire ! Quand son mari la quitte pour sa meilleure amie, Pauline se retrouve victime d’une maladie très banale en pareilles circonstances : elle se sent à la fois morte et vivante, elle veut mourir mais reconnaît qu’il serait ridicule de se jeter par la fenêtre d’un premier étage. Et même haïr sa rivale se révèle absurde, puisque le destin vient juste de faire mourir la garce d’un bête accident de voiture. Elle oscille entre haine et douleur, désir de vengeance et espoir de reconquête. Conseillée par sa mère psychiatre, Pauline passe à l’action : effacer la source du mal, décréter que Yann est mort. Après tout, puisqu’elle doit « faire son deuil », autant s’imaginer veuve ! Jusqu’au jour où Yann disparaît pour de bon…

À travers ce roman noir et grinçant, Emmanuelle Urien se joue de son lecteur, le prend continuellement à contre-pied. Une comédie intelligente, douce amère, qui traite de thèmes universels (le grand amour puis la rupture) d’une façon totalement originale.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=55ba26d578ce029742c1c1e1d119b1bf&t=l_art_difficile_de_rester_assise_sur_une_balan%C3%A7oire

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme de Stefan Zweig

Zweig-24-heures-de-la-vie-d-une-femme

Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d’Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d’un des clients, s’est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée. Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l’aide inattendue d’une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle. Ce récit d’une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l’auteur d’Amok et du Joueur d’échecs, est une de ses plus incontestables réussites.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=74be284a18aad071ac8e4188caf7d4f8&t=vingt-quatre_heures_de_la_vie_d_une_femme

Maudit best-seller de Marc Kryngiel

1393583887

Cyril Gramenk est un obscur romancier qui rêve de gloire. Pour se débarrasser d’un contrat qu’il ne veut pas honorer, il donne à son éditeur le manuscrit épouvantable qu’un admirateur lui a envoyé. À son plus grand étonnement, le livre est un succès. C’est là que les ennuis commencent; le retour d’une ancienne maîtresse et la découverte de l’existence d’un fils caché n’arrangent rien… Sa vie n’est plus alors qu’une succession de situations délirantes, hilarantes ou pour le moins surprenantes, pour le plus grand plaisir du lecteur qui jubile à chaque rebondissement, jusqu’au bouquet final.

Maudit Best-Seller est le récit d’une savoureuse dégringolade. On se prend d’emblée d’empathie pour cet anti-héros aussi touchant qu’agaçant, et à chaque malheur qui lui tombe dessus, on en redemande.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v3/index.php?tl=1&idk=255&idc=61aeb64800c715504ba7bfab5cfd2440&t=maudit_best-seller

Et pour terminer 1 livre juste comme cela …..

 Ces petits bonheurs qui changent la vie de Caroline Rochet

petits-bonheurs-changent-vie-1414295-616x0

Réunis dans un joli livre format carnet, découvrez des petits bonheurs simples pour réinjecter de l’optimisme, de la joie et de la gourmandise dans votre vie. Un livre à offrir et à s’offrir !

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=697ab527615d121dc4f394dc3faf8cab&t=ces_petits_bonheurs_qui_changent_la_vie

 

A titre d’information les livres que je vous présente ci-dessus, je ne les ai pas encore lus.

J’appellerai cela une « liste d’envies »

Bonnes lectures et  n’oubliez pas la lecture est encore plus enrichissante quand elle permet les échanges.

I.G.

M. PÉNOMBRE, LIBRAIRE OUVERT JOUR ET NUIT

M_Penombre_libraire_ouvert_jour_et_nuit_hd

Petite vidéo de présentation: http://youtu.be/xh8PNIjbJlE

L’histoire:

Quand Clay Jannon est embauché dans la librairie de l’étrange M. Pénombre, il découvre un lieu aussi insolite que son propriétaire, et fréquenté par les membres d’un drôle de club de lecture. Ceux-ci débarquent toujours en pleine nuit pour emprunter l’un des très poussiéreux volumes relégués au fond de la boutique. Volumes que M. Pénombre a formellement interdit à son nouvel employé de consulter. Clay finit pourtant par succomber à sa curiosité et découvre que ces livres sont tous écrits en code. Quelle obscure révélation renferment-ils? Cédant à l’appel du mystère, Clay s’attaque à « l’énigme du Fondateur » avec l’aide de son colocataire, de son meilleur ami et de son amoureuse, ingénieure prodige chez Google.

Les quatre amis se lancent alors dans une quête qui les mènera bien au-delà des murs de la petite librairie. De San Francisco à New York, ils se trouveront aux prises avec une société occulte d’érudits légèrement allumés, un codex indéchiffrable, un génial typographe du XVe siècle et, qui sait, le secret de l’immortalité…

En voici un petit extrait:

 

Biographie de l’auteur

ROBIN SLOAN se considère comme un  » inventeur de média « . Après avoir été notamment directeur des relations média chez Twitter, il s’est tourné vers l’écriture à temps plein. Il dit vivre aujourd’hui  » entre San Francisco et Internet « .

Ma critique perso.

Tout d’abord pourquoi ce choix?

Non mais, vous avez vu la couverture !!! en voyant une telle couverture ne me dites pas que vous n’avez pas envie de pousser la porte et d’y entrer !!!

« Il se trame de drôle de choses dans la librairie ouvert jour et nuit de M. Pénombre » (p61)

J’ai adoré ce livre, l’idée est excellente de mélanger le vieux et le nouveau, les livres papiers et les nouvelles technologies. Voilà un sujet qui me réconcilie encore plus avec les liseuses et comment les ebooks vont influencer le futur du livre. Quoiqu’il en soit Robin Sloan aime les livres et nous montre ici que les livres papier ou les livres numériques peuvent coexister et nous apporter chacun le plaisir de la lecture. L’un n’est pas l’ennemi de l’autre, plutôt un mélange intelligent entre l’ancien et la modernité.

 « Ici, l’air n’a pas la même odeur. Il sent les livres. » (p149)

Les personnages sont attachants, on a envie d’être avec eux et découvrir enfin  » le Sacré Caractère »

« Mon garçon ! s’écrie Pénombre. Vous êtes sûrement le vendeur le plus étrange que cette confrérie ait connu en cinq cents ans. Venez, venez ! » (p137)

Pour un premier roman, il est très réussi, facile à lire, un style assez fluide, et qui donne surtout envie d’avoir une librairie de jour comme de nuit dans son quartier.

« Toute ma vie, j’ai attendu d’emprunter un passage secret ménagé dans une bibliothèque. « (p152)

Bref Comme vous l’avez compris, j’ai apprécié cette lecture et si vous aimez les livres, les énigmes, les mystères, ce livre est pour vous, de plus il est vite lu, seulement 342 pages.

J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi, je vous le recommande et vous souhaite une bonne lecture.

I.G.

Et n’oubliez pas, la lecture est encore plus enrichissante quand elle est partagée 😉

J’attends vos commentaires…….

[Top]

Se lever tôt !!!

Personnellement c’était pas trop dans mes habitudes et les weekends étaient synonymes de grasse matinée, quel bonheur de trainailler au lit, oui mais les journées sont beaucoup plus courtes du coup et résultat, je n’avais pas pu réaliser autre chose que les « charges habituelles » comme les courses alimentaires, conduire les enfants à leurs activités, le linge, le repassage, du rangement,…. bref rien « pour moi » et je retournais le lundi au bureau frustrée de ne pas avoir pu profiter pleinement de mon weekend.

Depuis j’ai changé peu à peu mes habitudes et l’article ci-dessous m’a un peu aidé.

Impossible pour moi de pouvoir appliquer cela dans son entièreté mais il y a quelques petits trucs à piquer par ci par là.

Je vous laisse juger par vous même….

Les techniques les plus efficaces pour se lever tôt

Par Olivier Roland

Note : cet article est une traduction de l’article The Most Successful Techniques for Rising Early de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

La réponse appropriée à la vie est d’applaudir. – William Carlos Williams

Se lever tôt est une des choses que je préfère au monde. Le matin est calme, le monde n’a pas encore commencé à s’agiter, c’est le moment parfait pour méditer, écrire, faire du sport, et lire dans le calme.

Se lever tôt vous donne une à trois heures de temps en plus pour vous concentrer et créer. Même si vous pouviez faire ces choses plus tard dans la journée, la plupart des gens ne le font pas (avec quelques exceptions bien sûr).

Je n’ai pas écrit sur le fait de se lever tôt depuis un moment, en particulier parce que mon heure de réveil change constamment. Certains mois j’aime me lever avec le soleil, d’autres fois je me lève plus tôt volontairement pour profiter de moments de calme en plus.

J’ai appris une chose ou deux sur la façon de changer votre heure de lever avec plaisir, et aujourd’hui je vais partager les techniques les plus efficaces parmi mes nombreuses expérimentations.

La méthode graduelle

La meilleure méthode pour changer l’heure à laquelle vous vous levez est de le faire graduellement – 10-15 minutes plus tôt pendant 2 à 4 jours, jusqu’à ce que vous vous y soyez habitué, puis recommencez l’opération. Si vous vous levez à 8h d’habitude, ne passez pas soudainement à 6h. Essayez d’abord 7h45.

Cela pourrait sembler trop lent pour la plupart des gens, et vous êtes libre de négliger ce conseil. Cependant, dans de nombreuses expérimentations, le changement le plus profitable et le plus durable dans les habitudes du sommeil est fait lentement et graduellement.

Changer soudain pour se lever une heure plus tôt ou plus est difficile, et a peu de chances de durer. Si vous vous levez 1 ou 2 heures plus tôt, le premier jour, alors vous aurez du mal, et n’allez pas aimer cela. Le lendemain, vous aurez un gros déficit de sommeil, et cela sera encore plus dur (en partant du fait que vous serez capable de le faire 2 jours d’affilée). Le troisième jour est encore plus dur. Soit vous finirez par traverser ces moments difficiles (cela prendra au moins une semaine de souffrance), soit vous vous planterez, dormirez tard, et vous devrez recommencer ou abandonner.

Les habitudes de sommeil sont difficiles à changer, et donc la méthode graduelle fonctionne bien mieux. C’est vrai aussi, en passant, pour les habitudes alimentaires, les habitudes sportives, les habitudes de rangement et plus encore.

3 étapes pour arriver à vraiment se lever

Bon, vous avez mis votre réveil 10 à 15 minutes plus tôt que d’habitude, et vous avez peut-être passé les premiers jours, alors mettez-le encore 10-15 minutes plus tôt, et bientôt vous vous lèverez 30 à 45 minutes plus tôt que d’habitude… mais maintenant vous avez tendance à taper sur le buzzer et à rester au lit (parfois éveillé) sans vous lever.

Voici comment vaincre cela en 3 étapes :

1. Soyez excité. La nuit d’avant, pensez à une chose que vous aimeriez faire le matin et qui vous excite. Cela pourrait être une chose que vous voulez écrire, ou une nouvelle routine de yoga, ou de la méditation, ou une chose que vous aimeriez lire, ou un projet de travail qui vous passionne. Le matin, quand vous vous réveillez, souvenez-vous de cette chose excitante, et cela vous aidera à vous motiver pour vous lever.

2. Sautez hors du lit. Oui, sautez hors du lit. Avec enthousiasme. Sautez du lit et ouvrez grand les bras comme si vous disiez, « Oui ! Je suis vivant ! Prêt à vous attaquer à cette journée avec les bras ouverts et l’enthousiasme d’un maniaque motivé. » Sérieusement, cela fonctionne.

3. Mettez votre réveil plus loin dans la pièce. S’il est juste à côté de vous, vous aurez accès au buzzer. Donc mettez-le de l’autre côté de la pièce, comme ça vous devrez vous lever (ou sauter hors du lit) pour aller l’éteindre. Puis, prenez l’habitude d’aller droit aux toilettes pour faire pipi dès que vous êtes debout. Une fois que vous aurez fini de faire pipi, vous aurez beaucoup moins de chances de retourner vous coucher. À ce moment-là, souvenez-vous de cette chose excitante. Si vous n’avez pas sauté hors du lit, étirez au moins grand les bras et remerciez cette journée.

Que faire quand vous vous levez

D’abord, les choses à ne pas faire avec vos moments matinaux tout nouveaux tout beaux : ne regardez pas vos mails, les infos, les réseaux sociaux, les blogs. Ne perdez pas ce temps tout neuf à faire la même chose que vous faites toujours.

Voici quelques autres choses qui sont mieux, d’après mon expérience :

1. Buvez un verre d’eau. Vous êtes déshydraté à n’avoir pas bu d’eau de toute la nuit. Buvez un grand verre d’eau si vous pouvez. Cela vous fera vous sentir plus éveillé.

2. Méditez. Même pendant 3 minutes seulement. C’est une façon excellente de commencer votre journée – ne faites rien, restez simplement assis, et pratiquez une concentration consciente.

3. Écrivez. Ou tout autre acte créatif.

4. Faites du sport. Allez marcher ou courir, ou faites une séance d’exercice à la maison. Même pendant seulement 10 minutes.

5. Profitez d’une tasse de café ou de thé. L’un ou l’autre rend n’importe quel matin meilleur.

S’endormir plus tôt

Vous ne pouvez pas seulement vous réveiller plus tôt sans vous endormir plus tôt. Vous finirez par vous planter. Alors voici quelques astuces pour arriver à vous endormir plus tôt :

1. Fixez une heure de coucher entre 7 et 8h30 avant de vouloir vous lever. Donc si vous vous levez à 6h, allez au lit entre 21h30 et 23h. Cette heure-là dépend de la quantité de sommeil dont vous avez besoin. La plupart des gens ont besoin de 7h30 à 8h de sommeil, bien qu’il y ait beaucoup de variations. J’ai tendance à tourner autour de 7, mais aussi à faire une petite sieste l’après-midi.

2. Créez un rituel avant de vous coucher. J’aime programmer la machine à café et nettoyer un peu (c’est agréable de se réveiller dans une maison rangée), puis je me brosse les dents et utilise du fil dentaire et je fais un rinçage au fluorure. Ensuite je lis pour m’endormir.

3. Pas d’écran dans le lit. Cela signifie pas d’ordinateur, pas de tablette, pas de portable. Les Kindle ne posent pas de problème, sauf le Kindle Fire qui est comme un iPad. Pas de télé non plus. Juste de la lecture.

4. Le sport aide beaucoup si vous en avez fait plus tôt dans la journée. Votre corps est alors bien et fatigué, donc vous dormirez mieux. Ne faites pas de sport une heure ou moins avant de vous coucher, ou vous serez encore un peu sous tension. J’aime bien prendre un verre de vin rouge le soir – cela m’aide à me relaxer et j’ai tendance à m’endormir un peu plus facilement.

5. Essayez cette méthode si vous avez du mal à dormir : fermez les yeux et mettez-vous à l’aise, puis pensez à la première chose que vous avez faite ce matin – la toute première chose, comme éteindre le réveil. Puis pensez à la chose suivante, et ainsi de suite, rejouez votre matinée avec autant de détails que possible. Je n’atteins jamais le milieu de la matinée.

Problèmes habituels

Voici certains des problèmes les plus habituels d’après mon expérience et les questions des lecteurs :

· Vous êtes super fatigué le matin : Si vous vous levez tôt et que vous n’arrivez pas vraiment à fonctionner normalement, c’est assez normal. Ma solution : de l’eau, beaucoup bouger, et boire un peu de café ou de matcha (du thé vert en poudre). Je vais parfois faire une petite sieste dans l’après-midi si je suis vraiment fatigué. Cela pourrait aussi être un signe que vous changez trop vite – assurez-vous que vous vous levez juste un peu plus tôt, et tenez-vous à cette heure-là pendant quelques jours jusqu’à ce que vous vous y sentiez habitué avant de mettre le réveil encore un peu plus tôt.

· Vous manquez des moments avec votre moitié : Si vous êtes habitué à passer la soirée avec votre moitié, et qu’aller au lit tôt signifie que vous passez à côté de ces moments, vous avez quelques options à votre disposition. L’une d’elles est de voir si votre moitié voudrait essayer de se lever tôt avec vous, peut-être pour que vous méditiez ou fassiez de l’exercice ensemble, ou juste pour prendre un café ensemble. Cela peut être vraiment sympa. Une autre option est de supprimer ce temps passé ensemble le soir, mais de trouver du temps pendant la journée (si possible), ou au moins en début de soirée et les week-ends. Enfin, vous pouvez décider que le temps passé ensemble est trop important, et ne pas vous lever plus tôt – ou faire un compromis et garder la majeure partie de ces moments de soirée ensemble, mais vous lever seulement 30 minutes plus tôt.

· Vous n’êtes pas quelqu’un de matinal : Certaines personnes pensent cela mais n’ont simplement pas fait le test – ou alors ils se sont levés une ou deux heures plus tôt d’un coup, et ont détesté être aussi fatigué. C’est pour ça que la méthode graduelle est aussi importante – ce n’est pas que vous n’êtes pas du matin, c’est juste que vous avez essayé de changer trop rapidement et que vous en avez souffert. Mais au final, il est vrai que certaines personnes arrivent mieux à se concentrer tard le soir (j’ai des amis comme ça) et le matin n’est pas leur truc – et c’est parfaitement bien aussi. Il n’est pas utile de se conformer à ce que font les autres. J’ai simplement partagé cela pour montrer ce qui fonctionne pour moi.

Crédits photo : © hans12 – Fotolia.com

Alors qu’en pensez vous? Vous avez envie de vous lever tôt vous aussi?

A bientôt

I.G.

[Top]

Opération Sweet Tooth

sans-titre

« J’adorais lire des romans. J’allais vite, je pouvais en termine deux ou trois par semaine- et faire cela pendant trois ans m’aurait parfaitement convenu. Cependant, je passais plus ou moins à l’époque, pour une erreur de la nature : une fille douée en maths. Cette discipline ne m’intéressait pas, j’y prenais peu de plaisir, mais j’aimais être la première sans trop me fatiguer. Je trouvais la bonne réponse avant même de savoir comment je m’y étais prise. »

L’histoire

Ian McEwan nous propose dans Operation Sweet Tooth un roman d’espionnage typiquement britannique. Une jeune recrue du MI-5, Serena, études de mathématiques et passion pour la lecture, se voit confier une mission très particulière. Elle doit amener un écrivain en devenir à accepter d’être financé par une fondation apparemment irréprochable. Mais la vraie raison de cette manoeuvre est de faire aider des écrivains de droite par des fonds du MI-5. Le tout sur fond de montée de l’IRA et crise des valeurs des années 70, en pleine guerre froide.

Présentation de l’éditeur

En Grande-Bretagne, au début des années 1970, la guerre froide est loin d’être finie. Diplômée de Cambridge, belle et intelligente, Serena Frome est la recrue idéale pour le M15. La légendaire agence de renseignements anglaise est en effet bien décidée à régner sur les esprits en subvenant aux besoins d’écrivains dont l’idéologie s’accorde avec celle du gouvernement. L’opération en question s’intitule Sweet Tooth et Serena, lectrice compulsive, semble être la candidate tout indiquée pour infiltrer l’univers de Tom Haley, un jeune auteur prometteur. Tout d’abord, elle tombe amoureuse de ses nouvelles. Puis c’est de l’homme qu’elle s’éprend, faisant de lui l’autre personnage central de cette histoire.
Mêlant finement réalité et fiction, le romancier souligne l’influence de la littérature sur nos existences, pour le plus grand plaisir du lecteur, qui finira par comprendre que toute cette histoire était avant tout… un grand roman d’amour.

Quatrième de couverture

En Grande-Bretagne, au début des années 1970, la guerre froide est loin d’être finie. Diplômée de Cambridge, belle et intelligente, Serena Frome est la recrue idéale pour le M15. La légendaire agence de renseignements anglaise est en effet bien décidée à régner sur les esprits en subvenant aux besoins d’écrivains dont l’idéologie s’accorde avec celle du gouvernement. L’opération en question s’intitule Sweet Tooth et Serena, lectrice compulsive, semble être la candidate tout indiquée pour infiltrer l’univers de Tom Haley, un jeune auteur prometteur. Tout d’abord, elle tombe amoureuse de ses nouvelles. Puis c’est de l’homme qu’elle s’éprend, faisant de lui l’autre personnage central de cette histoire. Mêlant finement réalité et fiction, le romancier souligne l’influence de la littérature sur nos existences, pour le plus grand plaisir du lecteur, qui finira par comprendre que toute cette histoire était avant tout… un grand roman d’amour.

Ma critique perso.

Je ne sais pas comment le définir, ce n’est pas un livre d’espionnage, ce n’est pas non plus une histoire d’amour, l’idée est pas mal mais….

  Je me méfiais d’instinct de cette sorte de tour de passe-passe narratif (nous dit Serena)

Comment un écrivain peut manipuler ses lecteurs à défaut de se faire manipuler par les services secrets britanniques…Ian Mc Ewan a un véritable talent pour faire du quotidien de ses personnages une véritable aventure et pour nous passionner avec des détails. Mais peut être trop de détail ici???? même si il ajoute un ingrédient supplémentaire : l’espionnage. Alors de l’aventure, me direz-vous, il devait y en avoir !!! Et bien non, pas forcément, parce que la mission de Serena Frome,recrue du M15, est spéciale : infiltrer l’univers d’un jeune auteur prometteur et subvenir à ses besoins parce que son idéologie s’accorde avec celle du gouvernement et s’inscrit dans la propagande anti-communiste.

Opération Sweet Tooth est avant tout une comédie sociale délicieusement venimeuse, racontée avec un humour grinçant et un sens du portrait typiquement britanniques. Aussi attachants que soient les personnages, et quel lecteur ne s’attacherait pas un tant soit peu à la rêveuse Serena, elle-même lectrice compulsive, malgré sa naïveté parfois agaçante ?, force est de reconnaître qu’ils inspirent plus facilement l’amusement que la compassion. On pourrait même soupçonner McEwan de prendre un plaisir un brin sadique à manipuler ainsi ses personnages, marionnettes propulsées d’un bout à l’autre du roman au gré de leurs désirs souvent inavouables.

Donc, pas de poursuite en voiture, pas de meurtres, pas de violence, pas d’espionnage genre James Bond…

Ecriture un peu lente…..pourtant je me suis retrouvée plongée dans un monde littéraire anglais que je ne connaissais pas du tout, hyper long à lire, manque un peu d’humour, patine dans une série de détails, j ai eu du mal à le boucler, cela n’arrive pas souvent…..

Mais je ne regrette pas de l’avoir lu, Je dirais soyez patient afin de pouvoir rentrer correctement dans l’aventure….

Je l’ai déjà dit mais je réitère : j’aime la littérature anglaise !

I.G.

 

 

[Top]

Avant d’aller dormir

9782355840654

La première page est blanche, sans lignes. J’ai écrit mon nom à l’encre noire au milieu. Christine Lucas. Je m’étonne de n’avoir pas écrit Personnel ! en dessous. Ou Lecture interdite !
Quelque chose a été ajouté, quelque chose d’inattendu, de terrifiant. De plus terrifiant que tout ce que j’ai vu aujourd’hui. Là, sous mon nom, à l’encre bleue et en lettres majuscules se trouvent les mots suivants :

NE PAS FAIRE CONFIANCE A BEN.

Mais il n’y a rien que je puisse faire. Je tourne la page.
Je commence à lire l’histoire de ma vie.

« Mon nom est Christine Lucas. J’ai quarante-sept ans. Je suis amnésique. Je suis assise ici, sur ce lit inconnu, en train d’écrire mon histoire, vêtue d’une nuisette en soie que l’homme qui se trouve au rez-de-chaussée – qui me dit être mon mari, et s’appeler Ben – m’a apparemment achetée pour mon quarante-sixième anniversaire. La pièce est plongée dans le silence et la seule lumière est celle de la lampe posée sur la table de nuit, une douce lueur orangée. J’ai l’impression de flotter, suspendue dans un nuage de lumière ».

 Résumé :

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune étudiante célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir à sa grande surprise qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans.

Tous les traitements ayant jusque-là échoué, son dernier espoir réside dans son nouveau neuropsychologue, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime pour l’aider à se remémorer son quotidien et ainsi rassembler peu à peu les fils de son existence.

Quand Christine commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, elle est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

Ne le dis à personne, d’Harlan Coben, Shutter Island, de Dennis Lehane, Tokyo, de Mo Hayder… il est des livres dont la publication marque irrémédiablement le genre et hisse leur auteur au rang des incontournables du polar. Gageons qu’Avant d’aller dormir, premier roman de S. J. Watson, va aller rejoindre ce cercle très fermé. Avec une héroïne à laquelle on s’attache instantanément, un récit à la construction aussi machiavélique qu’époustouflante et un suspense de tous les instants, une seule question hante l’esprit du lecteur une fois la dernière page refermée : à quand le prochain Watson ? Les éditeurs évoquent souvent « un livre qu’on ne peut pas lâcher ». Voici un livre qu’on ne peut véritablement pas lâcher !

« Mon journal intime me dit que j’ai passé ces dernières heures dans un avion en provenance de San Francisco – ce dont je n’ai aucun souvenir, puisque la seule chose qui me reste en mémoire sont ces heures passées à lire obsessionnellement Avant d’aller dormir.Quel livre! Et comme je l’aime ! »

Voici le premier chapitre:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=486123d8c67ad61f71bc544633f19dbb&t=avant_d_aller_dormir

S.J. Watson a 39 ans. Avant d’aller dormir est son premier roman.

http://www.dailymotion.com/video/xhvc91_avant-d-aller-dormir-de-s-j-watson_creation

Ma critique perso:

Pour un premier roman S.J. Watson fait très fort, un superbe thriller psychologique totalement démoniaque et absolument bien fait. Il est d’une extrême pertinence et ne peut que marquer le lecteur.

Une écriture vive et précise, une histoire bien menée, beaucoup de qualités pour un roman à lire d’une seule traite.

Je trouve qu’il analyse admirablement le vécu de l’amnésique et nous rend particulièrement proche et de façon presque troublante de cette femme en détresse.

On constate aussi l’extrême vulnérabilité des malades de la mémoire chez qui peut s’installer le doute envers leur entourage et même par rapport à leur propre conjoint. À qui peut-on se fier lorsqu’on a du mal à se reconnaître soi-même?

Voilà à vos commentaires, la lecture est encore plus enrichissante quand elle permet les échanges.

A bientôt

I.G.

 

 

 

[Top]

Les 12 de mars

J ‘ai envie de débuter ce mois de mars avec de la joie, du peps et de la bonne humeur après tout le printemps arrive…………

La joie de vivre est une émotion contagieuse (Edward D.Wynot)

Je travaille à être heureux: c’est le plus beau des métiers (Roland de Lassus)

Mais ce n’est pas tout, voyons ce qu’on va pouvoir lire en attendant le printemps et pour sortir de l’hiver en pleine forme:

 

Comment garder le moral (même par temps de crises) de Patricia Delahaie

1359125606Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de préserver notre bonne humeur. Or, certaines personnes parviennent à garder le moral même dans l’adversité. Patricia Delahaie a décidé de recueillir leurs témoignages. Elle en a retiré un enseignement précieux, qu’elle nous transmet dans ce livre inédit : le bonheur est un parti pris, un objectif à garder toujours en tête. Nous pouvons en effet cultiver notre joie de vivre en apprenant à relativiser nos émotions, à profiter des plaisirs de l’existence, à entretenir de bonnes relations avec les autres… Il est également temps de revoir nos valeurs : face à la crise, notre bonheur se construira de plus en plus dans le partage et la solidarité. Psychosociologue de formation, Patricia Delahaie est l’auteur de plusieurs best-sellers sur les relations humaines, dont Ces amours qui nous font mal et Comment plaire en 3 minutes. Elle est aujourd’hui conférencière et coach de vie.

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=40125326a22cb7e5aa0a86880ec177ab&t=comment_garder_le_moral_(même_par_temps_de_crises)

 

Opération bonheur de Gretchen Rubin

 41q0FYofEiL._Attention : ce bouquin rend heureux. C’est le genre de livre à finir en sale état après avoir été trimballé au fond des sacs, feuilleté sur l’oreiller, bringuebalé sur la plage et corné à toutes les pages. On vous aura prévenu.

Un jour, Gretchen Rubin a entamé une opération Bonheur. Ça lui a pris, comme ça, un matin : elle s’est donné un an pour être plus heureuse et s’est fixé un thème et plusieurs objectifs par mois. Se faire 3 nouveaux amis, sourire plus, écrire un roman, faire des petites folies… Prêts à suivre sa cure de bonheur ?

 

 A Mélie sans mélo de Barbara Constantine

1359125436

Mélie, 72 ans, vit seule à la campagne. Sa petite-fille, Clara, vient pour la première fois passer chez elle toutes les vacances d’été. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu’elle a un problème de santé. Elle verra ça plus tard, la priorité, c’est sa Clarinette chérie. Mélie, le mélo, c’est pas son truc. Elle va passer l’été (le dernier ?) à fabriquer des souvenirs à Clara.

 

 

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=295cb7d15ff1ab96e2f13832d8ef729a&t=a_mélie_sans_mélo

 

L’amour comme par hasard d’Eva Rice

13591257641954. Pénélope et Charlotte, de jeunes Anglaises issues de familles aristocratiques mais désargentées, sont folles du chanteur Johnnie Ray, qui fait fureur des deux côtés de l’Atlantique. Harry, le cousin de Charlotte, essaie de reconquérir une extravagante actrice américaine qui s’est fiancée avec un autre. Pénélope, elle, est subjuguée par l’irrésistible Rocky Dakota, un imprésario hollywoodien de vingt-cinq ans son aîné. Mais Rocky s’intéresse-t-il à elle ou à sa mère, une veuve éblouissante qui ne s’est jamais remise de la mort de son mari bien-aimé au champ d’honneur ?
Un marivaudage, dans lequel Eva Rice réinvente avec esprit les jeux de l’amour et du hasard, dans une Angleterre attachée à ses traditions, sur fond de rock’n roll…

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=07727536314ba3d0174db1b83ea3a54f&t=l_amour_comme_par_hasard

 

La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon

1388418201Retraçant le parcours d’une fée gymnaste, qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, vint, en son temps, mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman est le portrait d’une enfant, puis d’une femme, évadée de la pesanteur, sacralisée par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection. En mettant en exergue les dévoiements du communisme tout autant que la falsification, par les Occidentaux, de ce que fut la vie dans le bloc de l’Est, ce récit, lui-même subtilement acrobate, est aussi une passionnante méditation sur l’invention et l’impitoyable évaluation du corps féminin

 Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=f48f0d4451c90b732082486fa8a75742&t=la_petite_communiste_qui_ne_souriait_jamais

La Petite Communiste qui ne souriait jamais

 

Les corrections de Jonathan Franzen

1384360381

La famille Lambert est une famille comme les autres : derrière son apparente bonhomie se cachent des désirs parfois inavouables… De déchirures en réconciliations, Enid, Alfred et leurs trois enfants tentent de donner un sens à leurs contradictions. Et si on ne naissait que pour corriger les erreurs de ses parents ?

Un roman-fleuve à l’humour féroce, dont la puissance balaye tout sur son passage.

 Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=9a093b388e6f74eb6abe8740c29768bc&t=les_corrections

Muchachas t.1

60171481_11516362Les filles sont partout dans ce roman.
Elles mènent la danse.
De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami.
Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment.
Des filles qui se battent pour la vie.
Et les hommes ?
Ils sont là aussi.
Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent.
Elles font voler les destins en éclats.
Et ça n’en finit pas !

Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=2679c4404ead92290efc2818f0a9d8d0&t=muchachas

Muchachas 1

Road tripes de Sébastien Gendron

On rit rien que d'y penser

Ça vous est déjà arrivé de vous demander quel livre fait rire le type assis dans le métro en face de vous ? Vous savez, ce type presque agaçant qui se gondole sur son strapontin tandis que vous ruminez vos soucis. Pas la peine de vous tortiller pour deviner le titre, c’est sûrement celui-ci : Road Tripes, le polar déjanté qui fait basculer votre journée dans la bonne humeur.

Road Tripes, c’est 4 000 km en voiture(s), un Bordeaux-Montélimar jamais en ligne droite. A bord, 2 types que tout oppose : Vincent, pianiste dépressif et père raté, qui distribue des prospectus dans les boîtes aux lettres faute de mieux. Et Carell, un voyou obèse, obtus et sacrément fou. Évidemment, le rapprochement de ces bras cassés ne peut être qu’explosif… Un peu comme si Tarantino avait décidé de prendre le volant.

 Les premières pages:

http://premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=7c926992a5e0007a711acbaf870edeca&t=ROAD_TRIPES

Road Tripes

 La lettre a Halga de

1v2Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi.  » C’est ainsi que Bjarni Gíslason de Kolkustadir commence sa réponse – combien tardive – à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, du temps de sa jeunesse. Et c’est to

ut un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur cantonal du foin dans ces rudes espaces que l’hiver scelle sous la glace, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave pétrifiée de sa terre d’Islande, soumis aux superstitions et tout irrigué de poésie, d’attention émerveillée à la nature sauvage. Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.
« J ‘ai vécu tous les jours de ma vie avec la lueur d’espoir de retrouver l’amour »

Power Patate de Florence Servan-Schreiber

 1393499469Vous êtes un héros. Un super héros. Vous êtes même bourré d’extraordinaires pouvoirs.

C’est trop bête, parce que vous ne le savez pas encore. Dans 300 pages, vous l’aurez compris.

Après le fulgurant succès du livre 3 kifs par jour, Florence Servan-Schreiber lance une nouvelle bombe dans le monde de la psychologie positive. Figurez-vous que vous avez peut-être la peacefulness du Dalaï Lama, les épaules de Barack Obama ou l’aura d’Oprah Winfrey. Alors plutôt que de passer toute une vie à le comprendre, plongez dans ce livre qui révèle le super héros qui est en vous. Épatant.

 Les premières pages:

http://www.premierchapitre.fr/book_reader/desktop_pc/v2/index.php?tl=1&idk=255&idc=ced11cd0e088f5971d6ee9d5adc596d2&t=power_patate

 Nymphéas noirs de Michel Bussi

 51FKeK0+-4L._SY445_Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéas, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au coeur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…


Et pour terminer et avec beaucoup de curiosité, j ai vraiment envie de l’ouvrir celui là:

61q6mzk6TpL._SL1000_

Il s’agit de De l’art de commencer les romans : D’Aragon à Virginia Woolf d’Elsa Delachair

« Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins »… « Longtemps, je me suis couché de bonne heure »… « Le ciel s’était éloigné d’au moins 10 mètres »…

Ce petit livre n’est constitué que de premières phrases de romans. Mais miracle, à peine y a-t-on goûté qu’on a envie de les lire en entier. Vite, la deuxième phrase

Qu’elles soient concises, prétentieuses, illustres ou minutieuses, les premières phrases des romans nous plongent sans détours au coeur du sujet. Délectez-vous de ces débuts les plus percutants et prenez plaisir à voyager à travers plusieurs siècles de génie littéraire.
Un ouvrage pour revivre de grands moments de lecture ou pour réveiller votre curiosité.

 

A titre d’information les livres que je vous présente ci-dessus, je ne les ai pas encore lus.

J’appellerai cela une « liste d’envies »

Bonnes lectures et surtout n’hésitez pas à laisser vos impressions, vos commentaires et vos coups de coeur.

I.G.

[Top]