Indispensable pour tous les fans de Franck Thilliez !

Sharko / Henebelle, Couple de flics – Petite anthologie biographique

Tout savoir sur les deux héros récurrents créés par Franck Thilliez, Lucie Henebelle et Franck Sharko :

– leur santé,

– leur famille,

– leur travail,

– leur couple,

et aussi : dans combien de romans sont-ils déjà apparus ? Comment Franck Thilliez a-t-il choisi leurs noms ?

Quand j’ai créé Franck Sharko, j’imaginais un flic dur, aguerri, au physique imposant, pas le genre de type que l’on va voir pour lui demander l’heure dans la rue. Il me fallait donc une identité sèche, rude, dont la prononciation elle-même accroche la langue. Peu de voyelles, un peu façon germanique. Le prénom monosyllabique empêche les diminutifs, je n’ai pas cherché loin : « Franck » collait bien, c’était mon prénom et je me suis dit pourquoi pas ? Pour « Sharko », j’ai pensé à « shark », le « requin » en anglais, car Sharko est un vrai prédateur, un requin de la rue qui ne lâche jamais sa proie.

Voici le lien pour le télécharger gratuitement: Sharko/Henebelle

Mais ATTENTION parfait pour refaire un « refresh » avant la sortie du nouvel opus « Sharko »

Sinon ne lisez pas ce livre si vous n’avez pas lu toutes les autres enquêtes des deux inspecteurs. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore l’auteur, je vous conseille de lire la série  et dans l’ordre 🙂

Bonne lecture à vous

I.G.

 

 

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons… du moins, elles essayent

Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer.
En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois  homme le plus sexy de l’année  » ne sera pas si simple…

Biographie de l’auteur:

Emily Blaine (un pseudonyme) est auteure de romance.

Fin 2012, lorsqu’une de ses amies lui conseille de participer à un concours qu’organise Harlequin, elle se laisse convaincre juste avant la date limite. Elle envoie un texte intitulé « Passion sous contrat ». Trois mois plus tard, elle est sélectionnée.

Son ouvrage est publié et on lui réclame de nouveaux textes. La jeune femme entame alors une double vie qui la comble.

Le jour, elle travaille à la SNCF, où elle organise des séminaires de formation et, la nuit, quand ses deux enfants sont au lit, elle écrit des romans sous la plume d’Emily Blaine.

Révélée par la série phénomène « Dear You » (2014) et confirmée par le succès de chacun de ses nouveaux titres, Emily Blaine est devenue, avec près de 200000 exemplaires vendus, la reine incontestée de la romance moderne à la française.

Bretonne de cœur et parisienne d’adoption, elle envisage l’écriture comme un plaisir et, malgré son succès impressionnant, met un point d’honneur à rester proche de ses lectrices et à ne pas se prendre trop au sérieux.

Ma critique perso:

– Quand elles sont bonnes, oui. Et vous êtres une excellente décision, Abby. J’assume mes choix, j’assume ce que je veux. Et je vous veux, donc je vous attendrai. C’est aussi simple que ça.
– La vie est faite de risques, conclus-je.

C’est le titre du livre qui m’ a plus, ensuite l’auteur bien entendu et le tout fait que j’ai passé un excellent moment de lecture.

En voici un petit avant goût:

Je marchais depuis dix bonnes minutes, perdue dans mes pensées, quand mon regard fut attiré par un groupe de surfeurs. Il était encore tôt et la faible luminosité ne me permettait que de distinguer leurs silhouettes sur les vagues. Je frissonnai de nouveau, à la pensée de la température de l’eau. J’avançai, curieuse de leurs acrobaties. Trois hommes chevauchaient les vagues, seuls au monde. N’ayant jamais été particulièrement adroite, les observer debout sur leur planche, en équilibre sur l’écume, me fascinait. Après de longues minutes, ils finirent par s’asseoir à califourchon sur leurs planches, leurs visages tournés vers le lever du soleil.
Je les imitai, m’installant sur le sable fin, souriant à la sensation inédite qui me saisissait. La vue de l’océan avait toujours eu des pouvoirs apaisants sur moi. Mais ici, sur cette plage déserte, transie par le froid, entourée par le silence, je n’étais que sérénité. La lumière diffuse était sublime, d’une pureté que la pollution de Los Angeles m’avait toujours empêchée de voir. Peu à peu, ma nausée s’estompa et je retrouvais une respiration normale.
Un aboiement me sortit de ma contemplation. A mes pieds se tenait un golden retriever, gueule ouverte, langue pendante, frétillant de « de joie. Mon sourire s’élargit et je tendis la main, pour le caresser.
— Salut, mon beau, soufflai-je.
Il inclina la gueule, visiblement ravi d’avoir un peu d’attention. Je le frictionnai derrière les oreilles et fus immédiatement récompensée d’un mouvement heureux de l’arrière-train.
— Qu’est-ce que tu fais ici tout seul ?
— Je vous retourne la question, fit une voix derrière moi.
Je bondis sur mes pieds, surprise, pendant que mon cœur frappait dans ma poitrine. Le chien se posa sur son arrière-train, à mes pieds, troublant le silence de son halètement. Le regard bleu clair de Garrett trouva le mien. Mon corps tout entier se tendit douloureusement, pendant que je pinçais mes lèvres trop sèches.
— Mademoiselle Harper, me salua Garrett d’un hochement de tête.
« Son attitude n’avait pas varié depuis notre dernière conversation. Froid, distant, tentant de canaliser son évidente contrariété de me voir sur cette plage, il me toisait. Vêtu d’une combinaison noire, il tenait sa planche de surf à la verticale. Son corps était tendu, ses mâchoires serrées. Dans l’instant, je compris que notre conversation matinale allait être à l’image de celle d’hier.
Ma conversation avec Mark hantait toujours mon esprit et j’espérais réellement que Garrett entende mes arguments.
— Monsieur McIntyre.
A l’instant où je tendis la main pour le saluer, je compris que j’étais encore en train de me ridiculiser. Garrett m’ignora. Pour lui, j’étais transparente et inutile. Ses yeux se braquèrent sur le chien et, pour la première fois depuis notre rencontre, un véritable sourire s’étira sur ses lèvres.
— Donut, viens par ici, ordonna-t-il, en tapant sa main contre sa cuisse.
Le golden ne cilla pas ; à l’inverse, il se coucha à mes pieds, sa gueule sur ses pattes avant. Un rire nerveux couvait dans le fond de ma gorge, mais je le ravalai quand Garrett posa ses yeux furieux sur moi.
— Mademoiselle Harper, je pensais avoir été clair hier soir, reprit-il.
— Vous l’avez été. Je ne faisais que me balader sur la plage.
Fuyant le regard sombre de Garrett, je me penchai vers le chien, lui caressant affectueusement le haut de la tête. Le golden m’offrait une distraction bienvenue.
— Donut ? C’est ça ? demandai-je.
Garrett ne prit pas la peine de répondre, pendant que le chien tournait sa gueule vers moi et léchait mon autre main.
— Donut, donc, souris-je. De toute évidence, tu n’as pas le tempérament de ton maître.
— Il a déjà mordu, contra Garrett. »

Bonne lecture à vous :les filles bien ne tombent pas…

Et à bientôt sur http://www.lirequoipourquoicomment.com/

I.G.

Frappe-toi le coeur

 

« Frappe-toi le coeur, c’est là qu’est le génie », Alfred de Musset.

 

 

 

 

 

Biographie de l’auteur:

Amélie Nothomb est un écrivain belge de langue française. Elle est née le 13 août 1967 à Kobe, au Japon, où son père, le baron Patrick Nothomb, fut ambassadeur de Belgique. Belgique, qu’elle ne connaîtra qu’à 17 ans, pour y terminer ses études de philologie romane à l’Université libre de Bruxelles.

Depuis 1992, Amélie Nothomb publie aux éditions Albin Michel un roman par an.

Stupeur et tremblements, roman de son expérience professionnelle au Japon, sera récompensé en 1999 par Le Grand Prix du roman de l’Académie française.

Ma critique perso:

Le voilà, le petit dernier d’Amélie Nothomb, c’est ma rentrée à moi, chaque année je l’attends avec impatience et encore une fois impressionnée par le style d’Amélie, pure plaisir ce « frappe toi le coeur » un millésime !

Du pure Nothomb, quelle écriture, il n’y a pas a dire un style vraiment inimitable, j’adore et vivement le suivant

– Élisabeth Deux.
Des hurlements de rire saluèrent cette déclaration. Le professeur soupira :
– Votre vrai nom, mademoiselle.
– C’est mon vrai nom. Mes parents s’appellent Monsieur et Madame Deux. Et comme ils ne manquent pas d’humour, ils m’ont baptisée Élisabeth.

Voici le lien Amazon: Frappe toi le coeur

Et pour en découvrir les 15 premières pages offerte par « premier chapitre.fr » voici le lien ci dessous:

http://https://premierchapitre.fr//book_reader/v4/sm/index.php?http://amzn.to/2jcxtu5http:

Bonne lecture et à bientôt

I.G.

Les Erreurs qui vous empêchent de maigrir

La méthode innovante pour mincir et ne plus jamais regrossir.

Faites l’expérience. Tapez  » maigrir « ,  » mincir  » ou  » perdre du poids  » dans votre navigateur de recherche, et vous n’aurez plus qu’à choisir entre les quatre millions de sources qui vous seront proposées.
Félicitations à vous qui, malgré ce torrent d’informations diverses, avez mis la main sur ce livre. Non pas un livre de plus. Le livre. Celui qui vous expliquera non seulement pourquoi nous ne sommes pas tous égaux devant la balance, mais surtout qui vous donnera des solutions pour prévenir la prise de poids ou retrouver votre poids de forme de manière durable.
Vous pourrez alors changer, en douceur, vos habitudes alimentaires.Enfin, c’est notre souhait, nous vous ferons oublier à tout jamais les régimes, le supplice de la balance et du boulier compteur de calories.

Voici une vidéo explicative de l’auteur :

Et voici le lien pour se le procurer en un click : http://amzn.to/2wVDbXk

Bonne lecture à vous et à bientôt sur Lirequoipourquoicomment

I.G.

 

 

Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka

« Je m’appelle Marion. Je ne suis pas très grande, contrairement à ce qu’essaie de me faire croire Christian Louboutin. J’ai les cheveux bouclés et les yeux verts (marron-verts) (surtout marron). Avant de trouver l’homme de ma vie, j’ai eu pas mal d’histoires – je dis ça sans me vanter, elles ont toutes mal fini – le célibat, je connais donc. Je suis passée par là, et repassée et rerepassée en cherchant mon chemin. Je pensais que le grand amour m’apporterait toutes les réponses. Devinez quoi ? Il pose de nouvelles questions. »

L’auteur:

Marion Michau publie depuis cinq ans une chronique hebdomadaire dans Voici. Après Le bloc notes de Louise, une série jeunesse co-écrite avec Charlotte Marin, et Les crevettes ont le coeur dans la tête, un roman publié en 2015 chez Albin Michel, Marion Michau récidive avec Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka.

Entre ses romans et ses chroniques, Marion Michau creuse comme un percheron le sillon de l’amour. à l’aube de la quarantaine, elle nous transmet son expérience avant d’avoir le cerveau complément ramolli par le bonheur.

Mon avis:

Voici de quoi vous détendre, décompresser sans trop y penser, a lire sans modération par contre n’abusez pas trop de la Vodka…. quoique….

« Le prince charmant, dans la même catégorie, on trouve aussi la petite souris, le père Noël et les cloches de Pâques »

Allez il est ‘tellement vrai » ce livre, je vous place le liens ci dessous:

Rien qu’a lire les premières pages vous êtes déjà en vacances, c’est léger, marrant, rempli d’humour. Parfait pour un excellent moment de détente  bonheur sans prise de tête.

Bonne lecture et à bientôt sur http://www.lirequoipourquoicomment.com

 

 

Quiproquo : Une abracadabrante odyssée

Edgar, jeune trentenaire, est l’antithèse du héros. Alors qu’il séjourne à Venise pour affaire, il va croiser la route de Charlie, ainsi que ceux qui sont à ses trousses. Cette jeune aventurière intrépide est prête à tout pour mettre la main sur un fabuleux trésor. Des circonstances indépendantes de sa volonté propulsent Edgar dans l’aventure. Dès lors sa vie sera en danger permanent et son quotidien rythmé par une cascade d’évènements plus invraisemblables les uns que les autres.

Des dunes de l’Egypte aux brumes de la Transylvanie, ce récit haletant vous réserve une aventure pleine de surprises saupoudrée d’humour.

La rencontre improbable entre un personnage Woody Allenien et une Indiana Jones au féminin.

Quiproquo : Une abracadabrante odyssée

de Julien Salamon qui signe ici son deuxième roman, il avait écrit un premier roman en 2015: L’appétit de vivre

Mon avis:

Voici un bouquin a lire cet été, on a juste envie de tourner les pages et de se laisser imprégner des lieux, de suivre les personnages, bref de découvrir l’histoire qui nous fait vivre des aventures digne d’un Indiana Jones.

Quiproquo ou comme un avant goût de vacances, de Dolce Vita

Le cappuccino lui fut servi et il plongea une cuillère dans la mousse onctueuse pour expérimenter la qualité de celui-ci. Les Italiens élevaient au rang d’art leurs savoir-faire pour élaborer cette boisson

Quiproquo qui permet à deux être que totalement opposé de se rencontrer et de se découvrir.

Votre existence semble tout droit sortie des pages d’un roman

Les décors donnent le change, les personnages sont vivants, l’écriture est fluide.

tu es l’héritière de grands aventuriers

J’ai vraiment passé un chouette moment de lecture, merci Julien pour cette belle découverte, vraiment un très bon livre.

Je vous mets le lien ci-dessous si vous aussi vous voulez vous évader cet été 🙂

http://amzn.to/2shHXfr

Bonne lecture et a bientôt sur http://www.lirequoipourquoicomment.com

L’art d’aller à l’essentiel

« Babauta est devenu maître dans l’art de la productivité sur le Web pour une bonne raison : ses conseils fonctionnent ! »
Tim Ferriss, auteur du best-seller La semaine de 4 heures

Être plus efficace et plus détendu, avancer dans ses projets professionnels tout en ayant du temps pour soi et pour les êtres qui nous sont chers, jouir des plaisirs de la vie tout en remplissant ses obligations… Le secret ? Simplifier sa vie, se fixer moins d objectifs et obtenir plus de résultats.

Ce livre vous initie à l’art d’aller à l’essentiel : il vous transmet le pouvoir d’une vie simplifiée. En apprenant à identifier les choses indispensables de votre vie et à sélectionner le nécessaire, vous déplacerez des montagnes.

En appliquant ce concept, Leo Babauta a réussi à…
– arrêter de fumer
– se mettre à la course à pied
– mieux s organiser et être plus productif
– devenir un lève-tôt
– mettre de l argent de côté

Biographie de l’auteur

Leo Babauta, auteur américain, s’est fait connaître grâce à Zenhabits.net, présent pendant plusieurs années dans le top 25 des meilleurs blogs d’après le magazine Time. Il a élaboré sa méthode de développement personnel à partir de sa propre expérience et, en appliquant ses principes, il a réussi à réaliser en quelques années ce que beaucoup mettraient des décennies à faire…

Mon avis:

je l’ai lu en quelque heures et ce livre de développement personnel est super accessible, vraiment intéressant, interpellant même et tellement juste.

Après quoi courront nous, pourquoi ne pas simplifier notre vie, réaliser enfin nos objectifs aussi bien dans notre vie privée que professionnelle.

Leo Babauta nous donne des bons conseils, des astuces pour désencombrer nos vies plus que surchargée, saturée en tout et surtout à apprendre à se débarrasser de l’inutile.

Je vous recommande vivement ce bouquin, à lire et à re lire, il est très intéressant d’y revenir régulièrement, de prendre des notes, il nous fait réfléchir sur notre mode de vie, bref il vaut la peine d’être lu, a avoir dans sa bibliothèque.

Changez vos habitudes et apprenez à dé stresser

Voici un résumer du livre par Laura Mabille

L’art d’aller à l’essentiel, ou comment accomplir plus en faisant moins

Ce que j’ai appliqué à donner des résultats, à vous d’essayer 😉

A bientôt sur lirequoipourquoicomment

I.G.

 

ZANZARA

Zanzara de Paul Colize

 Fred, 28 ans, est journaliste. Membre d’une team de jeunes pigistes web, il rêve de gloire et de signer un article papier qui fera date.
La nuit venue, Fred mène une double, voire une triple vie.
Avant tout, il aime une femme mariée. Une liaison passionnelle, mais sans espoir. Ensuite, il aime le risque, les paris et l’adrénaline. Fred se sent vivre quand il flirte avec les limites.
Ces savants cloisonnements vont voler en éclats le jour où il reçoit un coup de fil à la rédaction. Rendez-vous lui est donné le lendemain pour recueillir des révélations fracassantes.

Arrivé sur les lieux, Fred va faire une rencontre qui le poussera à enquêter sur un fait divers apparemment anodin. Son obstination va provoquer une réaction en chaîne, jusqu’au final, inattendu et époustouflant.

Mon prochain polar 😉 Et vous, il a l’air chouette, des avis?

Biographie de l’auteur

Paul Colize est né à Bruxelles. Auteur de romans noirs, il a écrit une douzaine de livres, dont Back Up, paru en 2012 à La Manufacture de livres (et en poche chez Folio, Prix Saint Maur en poche 2013) et Un long moment de silence paru en 2013 à la Manufacture de livres (également repris par Folio), qui a remporté la même année trois récompenses : Prix Landerneau Polar, Prix Boulevard de l’Imaginaire et Prix Polars Pourpres. Après Concerto pour quatre mains paru en 2015 et quatre fois primé en 2016 (Prix Plume de cristal, Prix des lecteurs Livresque du Noir, Prix Arsène Lupin et Prix Gouttes de Sang d’encre), Zanzara est son deuxième titre à paraître chez Fleuve Éditions.

Bonne lecture et à bientôt sur http://www.lirequoipourquoicomment.com

I.G.

Foire du livre de Bruxelles

La foire du livre de Bruxelles 2017

Ça y est, nous y sommes, et j’avais envie de partager mes rencontres et dédicaces du vendredi et oui on profite de la nocturne, les portes du salon se fermeront à 22h30 ce jour là 🙂

Pour découvrir cet événement le lien est ici: http://www.flb.be

Pour ma part, j’ai eu quelques belles rencontres, même si on a rater de peu Verena Hanf, et oui Bruxelles c’est toujours difficile d’y circuler ….soit Verena Hanf était bien présente et en dédicace pour :

Verena Hanf est née en 1971 à Freiburg (Allemagne) d’un père allemand et d’une mère égypto-libanaise. Études de sociologie, de politique et de journalisme en Belgique, en Angleterre et en Allemagne. Elle est aujourd’hui rédactrice dans une association qui soutient des projets pour les enfants dans des pays en voie de développement. Elle partage son temps entre l’Allemagne, où elle travaille, et Bruxelles, où elle vit avec son mari et ses enfants, et où elle a écrit, en français, son premier roman, Tango tranquille.

 Un chouette moment, de belles rencontres et de belles découvertes et quelques achats….

Biefnot-Dannemark

Pour: Place des ombres, après la brume

Véronique Biefnot est l’auteur de cinq romans, dont une trilogie parue chez Héloïse d’Ormesson (2011-2014) : Comme des larmes sous la pluie, Les murmures de la terre et Là où la lumière se pose.

Francis Dannemark, né en 1955, vit à Bruxelles. Auteur de poèmes et de textes courts, il a publié une dizaine de romans chez Robert Laffont (dont La Longue promenade avec un cheval mort, prix Alexandre Vialatte), Le Castor Astral, Cadex et Belfond. Il est l’auteur d’une vingtaine de romans parus chez Robert Laffont et au Castor Astral depuis 1981, parmi lesquels Choses qu’on dit la nuit entre deux villes, Le grand jardin et Histoire d’Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un).

Isabelle Bary

Pour: Ce qu’elle ne m’a pas dit

Quel est le point commun entre une quadragénaire moderne, belge et blonde du XXIe siècle et un trappeur amérindien né dans les années 20 ? Le sang ! Marie a quarante-sept ans. Avec Alex, son mari, et Nola, leur fille de seize ans, ils forment une famille bourgeoise contemporaine : un boulot accaparant, une indispensable vie sociale, un chien à poils longs, des engueulades et des fous rires, des sushis le samedi, des impertinences d’ado avec un peu d’herbe fumée en cachette et, bien sûr, trop d’Internet. Rien d’extraordinaire, en somme. Mais ça, c’était avant. Avant que Marie découvre le secret bien gardé du passé passionné et violent qui est le sien. Tantôt cruelle et tantôt drôle, émouvante et parfois désespérée, la révélation de ce secret tisse peu à peu une histoire qui rapprochera Marie de sa fille. Parce que nous avons tous de vieux secrets, petits ou grands, l’auteur de Zebraska célèbre, dans son huitième roman, l’imagination, la mémoire, l’amour, l’humour et la joie de vivre comme alternatives au silence.

Isabelle Bary est née à Vilvorde en 1968, d’une maman mi-flamande, mi-anglaise, et d’un papa bruxellois francophone. Comme les chevaux, la lecture et le chocolat, l’écriture a conquis son coeur dès l’enfance, mais la possibilité de la vivre n’est venue que bien plus tard, après ses études d’ingénieur commercial Solvay et une courte vie de femme d’affaires.

Et entre 2 auteurs nous sommes parties à la recherche du bar caché:

Bon ok, ici c’est au sous-sol qu il se cache, c’est pas aussi fun que le Please Don’t Tell de New York dans lequel on entre par une cabine téléphonique 🙂

Bonne foire à tous et toutes et à bientôt sur lirequoipourquoicomment

I.G.

“La lecture n’est pas une activité innocente. On n’en ressort pas toujours indemne.” Katherine Pancol

Translate »